Thème 3

Transformations de l'Europe et ouverture sur le monde aux XVIe et XVIIe siècles

 
  • Le monde au temps de Charles Quint et Soliman le Magnifique.
  • Humanisme, réformes et conflits religieux.
  • Du Prince de la Renaissance au roi absolu. (François Ier, Henri IV, Louis XIV)


Revue Chateau de Versailles numero 14. Juillet a Septembre 2014.

Quelle est la pensee politique du Roi Louis XIV?

Comment envisage-t-il le "metier de roi" comme il le definit lui-meme?

Le metier de roi selon Louis XIV.

Le 9 Mars 1661, le vieux Cardinal Mazarin meurt au chateau de Versailles.

Des le 10 Mars, le jeune roi de 22 ans reunitun Conseil elargi avec trois ministres Michel Le Tellier, Hugues de Lionne et Nicolas Fouquet.

D'autres secretaires d'Etat y assistent. D'un ton ferme, Louis XIV leur annonce qu'il ne prendrait plus de Principal Ministre et qu'il exercerait seul le pouvoir. Tel fut, a la surprise generale, le coup de Majeste de 1661.

Nul ne s'attendait a un tel acte d'autorite de la part d'un jeune homme.

Dans un premier temps, le roi anxieux chercha a se conformer aux conseils du defunt Mazarin.

Quels etaient les conseils du feu Cardinal Mazarin? Nous les connaissons par les ordres que Louis XIV communiqua lui-meme le lendemain de la mort de son parrain: il dicte a son secretaire Toussaint Rose le texte suivant:

"Il me dit que je devais de maintenir l'Eglise dans tous ses droits, immunites et privileges, comme etant le fils aine, sans permettre qu'ils soient affaiblis sous quelque pretexte que ce  puisse etre".

"A l'egard de la noblesse, que c'etait mon bras droit, que j'en devais faire cas et la traiter avec bonte et confiance en toutes rencontres (...) que pour la magistrature, il etait juste de la faire honorer mais qu'il etait tres important d'empecher que ceux de cette profession ne s'emancipent et de les obliger de se tenir dans les bornes de leur devoir.(...)

Que par tous les devoirs d'un bon roi, j'etais oblige de soulager mon peuple, non seulement sur les tailles mais aussi sur toutes les impositions de quelque nature qu'elles soient que le pourraient permettre les depenses necessaires et indispensables pour la conservation  generale de l'Etat (...)

Que j'avais autour de moi des serviteurs fort capables d'une entiere fidelite

Que c'etait a moi de discerner a quoi chacun d'eux etait propre, pour les employer selon leurs talents;

Que je devais bien prendre garde que chacun d'eux soit persuade que je suis le maitre,

Qu'on ne doit attendre les graces que de moi seul, et surtout ne les distribuer qu'a ceux qui le meritent par leurs services, par leur capacite et par leur attachement a ma seule personne".(Louis XIV.10 Mars 1661).

Des 1665, Louis XIV commence la redaction d'un important Traite, "Instructions pour le Dauphin".

Ce document est destine a la formation de son fils Louis, age de trois ans. Ce sont les "Memoires de Louis XIV".

Il s'agit d'un texte de reflexions solides et profondes sur le metier de roi. Ce texte fait date dans l'histoire des grandes oeuvres politiques comme le Testament politique de Richelieu ou les Memoires de De Gaulle.

A la fin de sa vie en 1714, a 76 ans, Louis XIV accepte de ne pas bruler les Memoires pour l'Instruction.du Dauphin selon le voeu du duc de Noailles marie a la niece de Madame de Maintenon. Ce texte sauve du feu fut depose par le duc dans la Bibliotheque du Roi et fut transmis a la posterite.

L'ouvrage traite du debut du regne de 1661 a 1668.

Le roi griffonnait quelques notes au jour le jour et remettait ses feuilles a Octave de Perigny secretaire puis a Toussaint Rose, President de la Chambre des Comptes ( il etait charge de signer a la place du roi les brevets et autres pieces et il imitait a la perfection la signature!). A la mort de Perigny en 1670, l'academicien Pellisson-Fontanier, prend des notes et ameliore le style du roi.

Le fond est bien de Louis XIV.

Il y exprime sa conception du pouvoir royal.

Depuis 1663, le roi lit beaucoup et ameliore sa culture politique et historique en lisant les philosophes ( le pere Jean Francois Senault,"Le monarque ou le devoir d'un souverain", "L'Art de regner"du pere Jesuite Pierre Lemoine ou "L'Art de connaitre les hommes" de Marin Cureau de La Chambre, "Le Catechisme royal" de Philippe Fortin de La Hoguette).

Il a probablement lu Machiavel ("Le Prince") et Hobbes ("Elements de la Politique" paru en 1660).

Le texte "Reflexions sur le metier de roi" datant de 1679 a ete retrouve ensuite.

En 1700, il redige les "Instructions au Duc d'Anjou" pour son petit-fils, le Roi d'Espagne, Philippe V d'Espagne.

Il definit le metier de roi comme "grand, noble et delicieux".

Il aborde l'Histoire, la morale et des recommandations pratiques et theoriques.

Il utilise des maximes moralisantes.

Il fait quelques aveux. Il craint de parler en public:"cette premiere timidite... qui me faisait peine surtout quand il fallait parler quelque temps en public, se dissipa en moins de rien".

Il conseille de se mefier des femmes car " elles attaquent le coeur du prince comme une place"!( il pense aux intriguantes de la Cour qui voulaient remplacer la favorite Louise de Lavalliere).

Il conseille a son fils de s'occuper des affaires du royaume, de ne jamais les quitter pour son plaisir personnel, de choisir les hommes dont il s'entoure, et de se defier des impulsions mal controlees.

Le roi est Celui qui Reflechit et juge avec serenite et empirisme.

"Tout l'Art de la Politique est de se servir des conjonctures"

"La fonction de Roi consiste principalement a laisser agir le bon sens", l'esprit de raison doit prevaloir.

Il doit gouverner sans Favori( qui distribuerait charges, recompenses, gratifications) dans un pole concurrent.

"N'ayez jamais d'attachement pour personne"

"La jalousie de l'un sert souvent de frein.a l'ambition de l'autre"

"Ne vous laissez pas gouverner; soyez le maitre, n'ayez jamais de favoris ni de Premier Ministre; ecoutez votre Conseil mais decidez: Dieu qui vous a fait roi vous donnera les lumieres qui vous sont necessaires tant qye vous aurez de bonnes intentions"

Le roi doit etre sage, se controler et se depasser . C'est un combat chaque jour.

Il doit combattre ses passions, controler son.caractere, ses sentiments, ses gestes, ses attitudes en public: "etre maitre de son visage et de ses paroles".

Il doit connaitre personnellement son royaume: 

"Je m'imposai pour loi de travailler deux fois par jour, et deux ou trois fois chaque fois, avec diverses personnes, sans compter les heures que je passerais seul.en.particulier, ni le temps que je pourrai donner extraordinairement".

Le roi doit etre informe pour agir:

"Avoir les yeux ouverts sur la terre; apprendre a toute heure les nouvelles de toutes les provinces et de toutes les nations, le secret de toutes les Cours, l'humeur et le faible de tous les princes et de tous les ministres etrangers, etre informe d'un nombre infini de choses qu'on croit que nous ignorons (...) decouvrir les vues de nos propres courtisans, leurs interets les plus obscurs qui viennent a nous".

Pensee politique de Louis XIV:

Il a une vision globale et coherente.

Investi de l'autorite de Dieu sur terre, le roi est l'Oint du Seigneur.(lieutenant au sens ethymologique du terme).

Il n'est pas dieu non plus.

Il accepte le debat avec ses conseillers meme les opinions defavorables.

"Nous devons craindre de manquer au besoin de gens qui sachent nous contredire (...)les fausses complaisances que l'on a pour nous en ces occasions nous peuvent nuire beaucoup plus que les contradictions les plus opiniatres". On note son intelligence et sa culture politique sur ce point.

Les rois seront juges apres leur mort.

On ne peut desobeir au roi car c'est un sacrilege (.Bossuet "La politique tiree des propres paroles de l'Ecriture  sainte")