Lire, relire, penser, reflechir.....

Ginette Kolinka temoigne de ce qu'elle a vecu pendant la Seconde Guerre Mondiale lors de sa deportation a Auschwitz.

A cause de la haine....

Interwiew LCI du Mardi 29/09/2020

Lien sur un article du National Geographic consacre a Ginette Kolinka, passeuse de memoire.

https://www.nationalgeographic.fr/histoire/2020/06/ginette-kolinka-rescapee-de-birkenau-passeuse-de-memoire-il-ne-faut-jamais-oublier

"

Quelqu’un nous a dénoncés. Un midi, je rentre à la maison pour déjeuner et je trouve la Gestapo chez nous. Ils m’emmènent avec mon père, mon frère de 12 ans et mon neveu de 14 ans, qui étaient là pour manger avant de retourner à l’école. Nous passons une nuit en prison à Avignon puis nous partons pour Marseille et direction Drancy. Le 13 avril, c’est le départ pour la Pologne. Je n’avais pas peur. Pour moi, j’allais dans un camp de travail. J’imaginais que cela être dur évidemment, que je n’allais pas faire de la broderie ! Mais je pensais que j’allais travailler à l’usine ou aux champs."

Extrait de l'article, Juin 2020.

 

L'importance des passeurs de mémoire

Cette semaine, un sondage révélait qu'un français sur quatre de moins de 38 ans n'a jamais entendu parler de la Shoah.

"Cela ne m'étonne pas, si les gens n'ont pas été touchés par cette histoire dans leurs familles", réagit la nonagénaire. "Quand je vais dans des établissements scolaires, je leur dis qu'ils deviennent des passeurs de mémoire. Les gens doivent savoir jusqu'où peut amener la haine."

 

 https://www.europe1.fr/societe/les-gens-doivent-savoir-jusquou-peut-amener-la-haine-ginette-kolinka-rescapee-transmet-la-memoire-dauschwitz-3945655