Qu'est-ce qu'un chevalier?

D' apres l'historien Georges Duby, un chevalier est un "miles" en latin, c'est-a-dire, un guerrier. Ce mot se repand autour de l'an Mil pour designer une categorie sociale particuliere. 

De quoi s'agit-il? D' un cavalier: le chevalier est avant tout un combattant qui se distingue des autres car il monte a cheval. Terme pejoratif ou au contraire tres louangeur. Beaucoup de princes ou d'hommes portent le titre de chevalier.

Vers l'an Mil, les rapports de pouvoir changent entre les hommes et le systeme feodal de la seigneurie se met en place.

Ce systeme maintient la paix et la justice sur un territoire qui a pour centre le chateau fort.

Le chef de cette noblesse s'entoure d'un groupe de combattants professionnels qui l'aident a maintenir l'ordre et a exploiter les habitants de la seigneurie en echange de leur securite.

Ainsi s'oppose la societe des gens du peuple et ce petit groupe de dirigeants rassembles autour du maitre du chateau.

Ces chevaliers participent a l'exploitation du peuple selon Georges Duby et partagent les profits de la seigneurie.

Source "un modele de perfection virile. ENTRETIEN AVEC GEORGES DUBY. DANS "Les chevaliers", Philippe Contamine, le grand livre du mois , 2006.

 

 

Jean II adoubant des chevaliers, enluminure des xive / xve siècle, BnF.

La vie des chevaliers

La chevalerie est avant tout une manière de vivre.

E!!e n'est pas une activité ordinaire.

Les sources narratives, l'archéologie les textes permettent de comprendre cette institution.

La vie du futur chevalier commence par un long apprentissage.

Jusqu'à l'âge de 12 ans, les jeunes garçons recoivent une formation individuelle. Ils apprennent l'équitation, la chasse et le maniement des armes. Après 12 ans, ils se forment chez leur parrain ou un riche protecteur.

A tous les échelons de la pyramide féodale, chaque seigneur est entouré d'une sorte d'école de chevalerie.

Les fils de ses vassaux ou les moins fortunés de ses parents viennent apprendre le métier militaire et les vertus chevaleresques.

 

Jusqu'a l'âge de 16 à 23 ans, ces adolescents résident chez leur protecteur. Ils occupent le rôle de valets et de valets d'armes.

Ils servent à table. Ils partagent les mêmes divertissements. Ils apprennent ainsi les qualités d'un chevalier.

Ils s'occupent des chevaux et entretiennent les armes du seigneur. Ils l'accompagnent la guerre sur les champs de bataille.

Après avoir participé à la guerre, ils peuvent être adoubes.

Overblog

L'Amour Courtois
Marie &Yvon Chapalain 28 Janvier 2017 0

Ah les belles dames, les chevaliers servants , les troubadours, les sérénades sous la tour où rêve la princesse, les tournois pour l'honneur sous les yeux de sa belle !

Plus d'une centaine d'enluminures pleine page : c'est le fameux Codex Manesse conservé à l'université d'Heidelberg, quicontient, sur plus de 700 pages les textes de chansons d'amour courtois composées en allemand médiéval au XIVème siècle par des trouvères allemands.

Ces miniatures servent à illustrer l'amour courtois dans tous les manuels d'Histoire.

Deroulement de la ceremonie de l'adoubement.

En temps de guerre, les adoubements ont lieu sur le champ de bataille.

En temps de paix, le seigneur remet l'epee et procede a la colee.

Les plus glorieux adoubements ont lieu a la guerre. Ce sont des spectacles quasi lithurgiques en temps de paix. Ils ont lieu dans la cour du chateau, sous le porche d'une eglise, une place publique ou un pre.

Les futurs adoubes doivent se preparer par une confession ou une communion et une nuit de meditation dans une eglise ou dans une chapelle.

La veillee d'armes est cette nuit de meditation qui precede l'adoubement.

Lui suivent plusieurs nuits de festins, de tournois et de repas.

La ceremonie de l'adoubement commence par la benediction des armes, que le parrain remet ensuite a son filleul: il lui remet l'epee, les eperons, le haubert ou cotte de mailles, le heaume ou casque, et enfin, la lance et l'ecu.

L'ecuyer les revet en recitant des prieres et fait le serment par lequel il s'engage a respecter les regles de la chevalerie.

Enfin a lieu la colee.

C'est un geste symbolique qui prend plusieurs formes.

L'officiant debout donne au jeune adoube un violent coup de paume de la main sur l'epaule ou sur la nuque.

En Angleterre ou dans l'Ouest francais, ce geste se reduit a une simple accolade ou une poignee de mains forte.

Au XIVeme siecle, la colee ne se fait plus a la main mais avec la lame de l'epee.

La formule rituelle sera alors: "au nom de dieu,. De St Michel et de St Georges, je te fais chevalier".

L'adoubement est donc une etape capitale dans la vie du chevalier.

 

Tous les chevaliers ne sont pas egaux en droits. Il existe un " proletariat chevalier".

Ces chevaliers pauvres doivent vivre chez un.seigneur plus riche.

Ils forment des bandes turbulentes et courent l'aventure.

Ils se marient tard tel Guillaume Le Marechal. La litterature chevaleresque des romans courtois s'adresse a eux.

L'Eglise les encadre. Elle encadre ainsi leur violence.

ideal et vertu chevaleresque.

 

La chevalerie est une maniere de vivre. C'est aussi une morale.

Il existe un vrai Code de Chevalerie.

Trois principes le regissent: fidelite a la Parole donnee, loyaute vis-a-vis de tous,.protection et assistance aux plus faibles.

Ils doivent obeissance a l'Eglise.Ils doivent etre genereux.

Ils ne doivent pas etre avares ou rechercher le profit. Ils doivent etre courtois.

La courtoisie suppose la beaute, l'elegance et le desir de plaire.

Ils doivent etre doux, delicats, avoir de l'humour, de l'intelligence, etre polis voire snobs.

D'apres "la vie quotidienne au temps des chevaliers de la table ronde" de Michel.PASTOUREAU.1976.Hachette. chapitre "Societe feodale et chevalerie".

D'apres Michel Pastoureau, les hommes du Moyen-Age ont beaucoup lu les romans de la Table Ronde, bien plus que les chansons de geste.

Ils se transmettent les romans des Chevaliers de la Table Ronde et la legende du roi Arthur par Chretien de Troyes apres 1180.

Ils prenomment leurs enfants Gauvain, Perceval ou Lancelot au cours des XIIeme et XIIIeme siecle.

Ces legendes refletent l'ideal chevaleresque.

La societe feodale reve a son tour de ces romans de chevalerie pour se forger ses propres valeurs.

La legende Arthurienne est lue en Auvergne comme en Allemagne ou en Angleterre.

Tres vite, on retrouve les representations du roman sur les murs et les tapisseries.

Les hommes du Moyen-Age aiment surtout les scenes de tournois mais ne se passionnent guere pour la recherche du Graal qui preoccupent les lecteurs contemporains.

 

valeurs de la chevalerie selon l'historien Georges Duby:

- montrer sa force physique et accomplir des exploits militaires.

-la loyaute ( le groupe est soude par des echanges de services).

- la largesse et le mepris des richesses, le refus de les accumuler et les dissiper pour la fete. Ces valeurs sont presentes aux origines de la chevalerie.

La notion d'honneur est fondamentale.

La "courtoisie", du mot "cour" ou entourage du seigneur, est le fait de se tenir d'une certaine facon avec les femmes. Cela distingue des "vilains" ou hommes du peuple ( source Georges Duby).

Cette elite militaire prend conscience d'elle-meme et diffuse a travers des poemes, des oeuvres qui sont chantees ou recitees. Les heros y sont larges, preux ( ils font des prouesses), loyaux et courtois.

 
 
RÉALISATION : 
 
ANNÉE : 
1953  
PAYS : 
Royaume-Uni
 
ACTEURS : 
 
 
 
Classique du film sur la chevalerie signé par Richard Thorpe, Les Chevaliers de la Table Ronde met le Roi Arthur (joué par Mel Ferrer) au centre de son scénario, et fait de Lancelot (Robert Taylor) son meilleur ami, malgré les dangers et rivalités qui s'imposent entre eux. Production MGM façon blockbuster datant de 1953, ce film d'aventure confronte ces chevaliers à la mauvaise fée Morgane, et à son mari Mordred. Réputé comme l'une des belles illustrations de la légende arthurienne, il donne à croiser aussi Merlin ou Perceval.