societe féodale et société chevaleresque fin du XIIEME et début XIIIEME

 

La première moitié du XIIEME siècle marque l'apogée de la société féodale.

Le XIIIeme en verra le déclin.

Seigneurs et vassaux

L'Europe féodale est un monde rural où la richesse repose sur la terre.

La société est dominée par les propriétaires fonciers dont la puissance est à la fois économique et politique.

La féodalité est d'abord le système qui définit la dépendance des seigneurs entre eux. Elle repose sur deux éléments : l'engagement vassalique et la concession du fief.

Le vassal est l'homme le plus faible qui, par obligation ou intérêt, s'attache à la personne d'un seigneur plus puissant dont il s'engage à devenir le fidèle.

 

 

Le seigneur promet au vassal protection et entretien : le défendre contre ses ennemis, l'assister en justice, l'aider de ses conseils, lui faire des cadeaux et largesses,enfin l'entretenir à sa Cour ou lui concéder une terre qui lui permettra de vivre et de faire vivre les siens: le fief.

 

En échange, le vassal doit à son seigneur le service militaire, une assistance politique de conseils et de missions, juridique (l'aider à rendre justice, siéger au tribunal seigneurial), parfois des services domestique et parfois une aide pécuniaire.

Dans quatre cas en France, le vassal aide financièrement son seigneur :payer une rançon, partir à la croisade, participation au mariage de sa fille aînée et l'adoubement du fils aîné du seigneur.

 

ceremonie de l'hommage ou contrat vassalique oral:

 

Cette cérémonie rituelle est à peu près la même dans toutes les régions.Le vassal agenouillé prononcé d'abord une formule d'hommage ("je deviens ton homme"); ensuite, debout, il jure sur les saintes écritures ou sur les reliques, fidélité à son seigneur, enfin, ce dernier l'investit du fief en lui remettant un objet qui en est le symbole ( branche, herbe, motte de terre).

Il peut aussi remettre un symbole de puissance comme sceptre,anneau, bâton, gants, étendard ou lance.

  Cette cérémonie s'accompagne de génuflexions, baisers ou gestes lithurgiques.

A l'origine, le fief est concédé à titre personnel mais peu à peu, le principe de l'hérédité s'est imposé. Il est parfois émietté entre frères, ce qui émiette les propriétés foncières et les appauvrit.

Pyramide vassalique

Le système féodal est construit comme une pyramide vassalique.

Chaque seigneur est le vassal d'un seigneur plus puissant. Au sommet, il y a le roi qui cherche de plus en plus, à se placer à l'extérieur du système. En bas, Il y a les plus petits vassaux, les vavasseurs, modèles de loyauté, d'amabilité et de sagesse.

Entre les deux, il y a une hiérarchie de grands, barons, hobereaux.

La puissance d'un seigneur se juge à l'étendue de ses terres,au nombre de ses vassaux, à la taille de sa ou ses forteresses.

D'après Michel Pastoureau, "La vie quotidienne au temps des chevaliers de la table ronde" hachette 1976.