Source Le Parisien 23 08.19

"Il y a des faits. Le 10 août dernier, des éleveurs de bovins ont appelé à une 'journée du feu'“ commence à expliquer Agnès Vahramian, la journaliste du bureau de France Télévisions à Washington (États-Unis). "Ils se sont rassemblés dans la ville de Novo Progresso et ont allumé de grands incendies, pour disent-ils agrandir leurs élevages. Pour se donner du courage, ils ont cité en soutien le président Bolsonaro qui veut développer l'activité économique de l'Amazonie", continue Agnès Vahramian.

De très gros intérêts économiques

"La multiplication des incendies n'est absolument pas due à la sécheresse. Elle n'est pas plus intense qu'en 2018. Il y a les éleveurs et puis il y a aussi les producteurs de soja (...) Les ONG accusent les producteurs de soja de vouloir rendre les terres fertiles", précise France Info 23.08.19également la journaliste en direct dans le 20 Heures de France 2.