Centenaire de la mort du peintre Pierre Auguste Renoir

3 decembre 1919-3  Decembre 2019

 

 Pierre-Auguste Renoir, peintre mondialement connu, et sa famille

Pierre-Auguste Renoir voit le jour le 25 février 1841 à Limoges. Léonard Renoir, son père, est tailleur, Marguerite Merlet, sa mère, est couturière.

En 1845, la famille Renoir s’installe à Paris dans l’espoir d’y trouver plus facilement du travail. Dès l’âge de 13 ans, le jeune Pierre-Auguste commence à travailler dans un atelier de peinture sur porcelaine, ce qui lui permet de participer aux charges familiales.

Au début des années 1860, il devient copiste au musée du Louvre, puis élève de l’Ecole impériale et Spéciales des Beaux-Arts, et entre comme apprenti dans l’atelier du peintre Charles Gleyre. Il y rencontre d’autres artistes comme Monet, Bazille et Sisley, avec lesquels il se lie d’amitié. Il trouve son style en admirant Ingres, Delacroix et Manet.

L’admission au Salon Officiel, organisé chaque année à Paris, est pour tout artiste gage d’excellence. Renoir peine à y entrer ; pour le jury, sa peinture n’est pas assez conventionnelle. Sa première sélection, en 1864, avec La Esméralda, ne lui garantit malheureusement pas les suivantes. Renoir doit faire face à de nombreux refus, jusqu’à sa rencontre avec Lise Trehot, modèle qui lui permet de connaître de nombreux succès.

En 1874, la Société Anonyme Coopérative des Artistes Peintres, Sculpteurs et Graveurs organise la première exposition impressionniste. Des œuvres de Renoir, Monet, Degas, Pissarro, Cézanne et Berthe Morisot sont exposées dans un local du boulevard des Capucines à Paris. A cette occasion, un journaliste baptise le groupe « impressionniste », s’inspirant du célèbre tableau de Monet, « Impression, soleil levant ».

Dans le besoin, Renoir travaille sur de nombreux portraits qu’on lui commande. L’acquisition de ses tableaux par des acheteurs particuliers, dont Paul Durand-Ruel, contribue à le faire vivre de son art.

 

 

A Paris, il rencontre une jeune provinciale native d’Essoyes, Aline Victorine Charigot.Attiré par la beauté et les formes généreuses de la jeune femme de dix-huit ans sa cadette, l’artiste lui demande de poser pour lui. Elle devient son modèle, et plus tard son épouse, et surtout, la mère de ses trois fils, Pierre l’acteur, Jean le cinéaste et Claude le céramiste.

En 1885, elle entraîne tout naturellement son époux à Essoyes. Conquis et charmé par les paysages et la manière de vivre des villageois, Renoir et sa famille y reviendront chaque été pendant trente ans. La maison familiale, achetée en 1896, accueille non seulement les Renoir, mais aussi bon nombre de leurs amis. Le peintre trouve en Champagne l’inspiration et les modèles pour ses toiles à travers les blanchisseuses du village, ses enfants et Gabrielle Renard, jeune essoyenne qui devient la nourrice de Jean, mais surtout le modèle favori du peintre.

Après de nombreuses années de travail, la consécration arrive enfin. Renoir est de plus en plus convoité. Malgré une paralysie partielle, qui le touche depuis ses quarante ans, il continue à peindre et s’essaie même à la sculpture assisté par Richard Guino, puis par Louis Morel site du musee maison de Renoir a Essoyes

www.renoir.essoyes.fr

 

 

 

 

 

 
 

 

 

Hda peac 4eme

 

Photo non datée du peintre Auguste Renoir. Crédits : AFP

 

 

Agrandir l'image (pop up)

 


La maison des Renoir
Essoyes 10360
L’espace des Renoir, le jardin, l’atelier, et la maison des Renoir sont ouverts tous les jours du lundi au dimanche.
Le ticket d’entrée est à acheter à l’Espace des Renoir, place de la Mairie à Essoyes
Avril au 11 Novembre : 10h à 12h30 et 13h30 à 18h
Fermeture : du 12 novembre au 31 mars 2018, sauf pour l’accueil des groupes sur réservation
Tarif : 9€
www.renoir-essoyes.fr

Un ete chez les Renoir. Il y a 100 ans mourait le peintre impressionniste Pierre Auguste Renoir.

 
02 JUILLET 2019 À 11H39 PAR GISLAIN SABY
Cette année est fêté à Essoyes le Centenaire du célèbre peintre.

Idée sortie durant ces vacances d’été, pourquoi ne pas aller à Essoyes dans l’Aube à l’occasion du centenaire du décès du célèbre artiste peintre Pierre-Auguste Renoir. Sa maison familiale se visite tous les jours.

 

Son arrière-petit-fils Emmanuel Renoir a récemment ajouté des affaires personnelles avec notamment 2 belles sculpture

 

 

Pendant trente ans, le même rituel estival : loin de la frénésie parisienne, Pierre-Auguste Renoir a puisé son inspiration dans le charme pastoral d'Essoyes (Aube), où le peintre possédait une demeure familiale qui ouvre pour la première fois ses portes au public en ce début juin.

"Pendant longtemps, quand on parlait de Renoir, on parlait de Paris ou de Cagnes-sur-Mer et pas d'Essoyes, alors qu'il a passé trente ans ici", rappelle fièrement Philippe Talbot, premier adjoint au maire qui s'improvise guide amateur quand il s'agit de parler du lien entre le peintre et la petite cité champenoise au coeur de la Côte des Bar.

En 1896, un an après la vente des "Jeunes filles au piano", Renoir (1841-1919) achète une maison en pierre, surmontée d'une tourelle, dans la commune dont est originaire Aline Charigot, sa future épouse. Chaque été, les murs résonnent des rires des enfants et de quelques amis comme le critique d'art Georges Rivière ou la nièce de Manet, Julie.

En 2012, Essoyes a acquis la demeure familiale à l'arrière-petite fille du peintre, lançant ensuite un programme de rénovation pour rendre la "Maison Renoir" accessible au public.

La reconstitution de l'intérieur est si minutieuse qu'elle donne l'impression que le peintre s'est absenté momentanément. "Il n'aimait pas ce qui était bourgeois mais il appréciait le confort", relève Catherine Jarrier, membre de l'équipe - par ailleurs auréolée du César du meilleur décor de film pour "Séraphine" - qui a retranscrit l'atmosphère du début du XXe siècle.

Un guéridon, une commode, une table et son lit sont les seuls objets lui ayant appartenu qui parsèment les trois étages de la maison gardant son authenticité grâce à l'ajout de lettres d'archives, de photos et de reproductions d’œuvres.


 Source La Croix 3 juin 2017

 

Le 3 décembre 1919, Pierre-Auguste Renoir meurt à l'âge de 78 ans. 4000 œuvres et 100 ans plus tard, il reste l'un des maîtres incontestés de l'impressionnisme. D'avril à décembre, Saint Germain Boucles de Seine lui rend hommage via un programme varié !

Ce programme est résolument éclectique de par les publics visés (toute génération, connaisseurs ou amateurs d’art) et les animations proposées. Il s’attache autant à faire découvrir Renoir, l’homme et l’artiste, que les paysages et les moments de bonheur qui l’ont inspiré ! 

Au fil des mois d’avril à décembre, baladez-vous en bord de Seine ou sur l’eau avec les 2 croisières spéciales Centenaire Renoir, suivez l’une ou l’intégralité des 7 conférences, 4 visites commentées, 2 visites théâtralisées, guinchez lors des 2 guinguettes et du Bal des Canotiers à Bougival, faites la fête au Port-Marly, à Chatou ou à Croissy-sur-Seine, savourez chez nos restaurants partenaires, entraînez-vous à l’écriture ou à la peinture lors des ateliers, rencontrez l’arrière-petit-fils de Renoir, encouragez les avironnistes ou les jouteurs, testez vos connaissances de Renoir grâce à un MOOC spécialement créé pour l’occasion, faites le plein d’émotion au théâtre, vibrez à travers les expositions… 

à l'âge de 78 ans. 4000 œuvres et 100 ans plus tard, il reste l'un des maîtres incontestés de l'impressionnisme. D'avril à décembre, Saint Germain Boucles de Seine lui rend hommage via un programme varié !

Ce programme est résolument éclectique de par les publics visés (toute génération, connaisseurs ou amateurs d’art) et les animations proposées. Il s’attache autant à faire découvrir Renoir, l’homme et l’artiste, que les paysages et les moments de bonheur qui l’ont inspiré ! 

Au fil des mois d’avril à décembre, baladez-vous en bord de Seine ou sur l’eau avec les 2 croisières spéciales Centenaire Renoir, suivez l’une ou l’intégralité des 7 conférences, 4 visites commentées, 2 visites théâtralisées, guinchez lors des 2 guinguettes et du Bal des Canotiers à Bougival, faites la fête au Port-Marly, à Chatou ou à Croissy-sur-Seine, savourez chez nos restaurants partenaires, entraînez-vous à l’écriture ou à la peinture lors des ateliers, rencontrez l’arrière-petit-fils de Renoir, encouragez les avironnistes ou les jouteurs, testez vos connaissances de Renoir grâce à un MOOC spécialement créé pour l’occasion, faites le plein d’émotion au théâtre, vibrez à travers les expositions… 


Auguste Renoir est né en 1841 à Limoges. Grand peintre figuratif français, il privilégie les portraits et les nus, influencé notamment par les tableaux d'Eugène Delacroix. Il s'inspire aussi tout au long de sa carrière des oeuvres de Raphaël, de Fragonard, de Courbet et de Manet. Il compte parmi les plus grands représentants du mouvement impressionniste français. Renoir commence comme apprenti dans un atelier de porcelaine. Puis il entre en 1862 à l'école des beaux-arts de Paris, où il côtoie de grands noms comme Monet, Bazille et Sisley, avec qui il se lie d'amitié. Dès la fin des années 1860, il peint régulièrement en plein air, dans la forêt de Fontainebleau. Cette habitude marque particulièrement son style et ses sujets.