Témoin du passé glorieux de Chartres, la vieille ville se décompose en deux parties. La ville haute, autour de la cathédrale, est accolée à la ville basse, disposée le long de l’Eure. Source notrefrance.com

On peut y admirer de nombreuses maisons à colombages du Moyen-Âge. La Maison de la « Truite qui file » et la maison du « Saumon », par exemple, sont les symboles de la tradition marchande du quartier.

Ces deux maisons vendaient du poisson jusque dans les années 1950. Elles sont les dernières encore debout puisque l’ensemble à colombage qui les entourait a été démoli dans les années 1960.

maisons du Moyen-Age à Chartres.

Maisons du Moyen-Age à Chartres.

Le vieux Montluçon.

Le vieux Montluçon.

La société urbaine au Moyen- Age

 

La population des villes s’accroit rapidement du XI siècle au XIII siècle, grâce à l’arrivée des gens de la campagne. Les anciennes villes, détruites après les invasions, reprennent vie ; d’autres se développent près des ponts, des ports et aux croisements des grandes voies de communication.

Les villes médiévales sont protégées par un château fort et entourées par de solides remparts. Mais leur activité est telle que les faubourgs se créent en dehors de la ville.

  

Les villes au Moyen Age

 

 

Les maisons, hautes et solides, sont construites en bois. Le rez-de-chaussée est souvent occupé par une boutique ou un atelier. Les rues sont étroites et tortueuses, rarement pavés  sales et nauséabondes. Cette situation explique l’importance des incendies et des épidémies.

La maison à Pondalez dans le Morlaix médiéval, Bretagne, Finistère.

Maison de la Duchesse Anne à Morlaix, Bretagne, France.

Une rue médiévale à Morlaix, Bretagne.

Maisons du Moyen-Age à Morlaix, Bretagne.

. Des maisons à encorbellement

 

Au Moyen Âge, les habitants payaient un impôt lié à l'emprise de leur maison sur le sol. Du coup, pour gagner du volume et surtout payer moins d'impôt, les maisons étaient plus petites en bas et possédaient des avancées en haut, comme ces trois maisons notamment, situées Porte Saint-Pierre. C'est ce qu'on appelle l'encorbellement. Des maisons typiques dotées en plus de colombages.

Au 15 siècle Morlaix devint le grand port de commerce de la Manche. La production du lin, très recherché à l'époque, permit à beaucoup de nobles de s'enrichir. Les maisons du vieux Morlaix témoignent de la richesse de cette époque.

Myatlas.com