Programme de Géographie - Classe de 4ème à la rentrée 2019

Repères annuels de programmation

Thème 1: L'urbanisation du monde.

  • Espaces et paysages de l'urbanisation: géographie des centres et des périphéries.
  • Des villes inégalement connectées aux réseaux de la mondialisation.

Thème 2: Les mobilités humaines transnationales

  • Un monde de migrants
  • Le tourisme et ses espaces

Thème 3: Des espaces transformés par la mondialisation

  • Mers et Océans: un monde maritimisé
  • L'adaptation du territoire des Etats-Unis aux nouvelles conditions de la mondialisation.
  • Les dynamiques d'un grand ensemble géographique africain (au choix: Afrique de l'Ouest, Afrique Orientale, Afrique Australe).

Les migrations dans le monde.

Il y a environ 258 millions de personnes en mobilité et migrants dans le monde -soit 3,4% de la population mondiale- et leurs transferts financiers représentent environ 450 milliards de dollars, soit 9% du PIB mondial, selon les chiffres de l'ONU.

afp

En 2018, le premier pays d'origine des migrants était la Guinée (13.068 personnes), suivi du Maroc (12.745) et du Mali (10.347). La Syrie n'était que le quatrième pays d'origine des arrivants, suivie de l'Afghanistan et de l'Irak.

Autre conséquence, plusieurs navires humanitaires ont été contraints d'errer en Méditerranée depuis l'été, faute de savoir où accoster. Chaque situation s'était débloquée avec un accord trouvé dans l'urgence entre pays européens pour la répartition des réfugiés.

En ce début 2019, deux navires d'ONG allemandes transportant 49 migrants ont reçu l'autorisation de s'"abriter" dans les eaux maltaises. La Commission européenne a appelé jeudi les pays de l'UE à "plus de solidarité" pour se répartir l'accueil de ces migrants.

Arrivées de migrants en Europe / AFP La Croix 3.01.2019

Une photo

La fillette âgée de deux ans à McAllen près de la frontière Mexicaine au Texas. John Moore/Getty Images/AFP

La photo d’une fillette en pleurs à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis a fait la Une des journaux américains. Voici les coulisses de ce cliché pris en pleine nuit.

Une image peut parfois dire beaucoup et incarner à elle seule une problématique de façon saisissante. Cette fois, il s’agit d’une photo qui vient de faire le tour de la presse américaine et de marquer les esprits. Publiée en Une du New York Times du 14 juin et du New York Daily News le 16 juin, elle met cruellement en lumière le sort des familles de migrants interpellées à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, et dont les enfants sont parfois retirés aux parents.

La photo a été prise le 12 juin juste derrière la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, à McAllen au Texas. La scène se passe de nuit, dans la lumière forte des phares d’un 4 x 4. Une petite fille aux cheveux bruns, affublée d’un pull rose fluo, jette un regard implorant vers le haut de l’image. A droite du cadre, on ne perçoit que le jean d’une personne dont le reste du corps est obstrué par l’imposante présence d’un pantalon beige à poches. Une fouille est en cours. On peut voir une main, enveloppée dans un gant violet, procéder aux palpations.Le Parisien. 18.10.2018