Repères annuels de programmation HISTOIRE Classe de 4ème

Thème 1: Le XVIIIème siècle: Expansions, Lumières et révolutions

  • Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux et traites négrières au XVIIIème siècle
  • L'Europe des Lumières: circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de l'absolutisme.
  • La Révolution française et l'Empire: nouvel ordre politique et société révolutionnée en France et en Europe.

Thème 2: L'Europe et le monde au XIXème siècle

  • L'Europe de la "Révoution industrielle"
  • Conquêtes et sociétés coloniales

Thème 3: Société, culture et politique dans la France du XIXème siècle

  • Une difficile conquête: voter de 1815 à 1870.
  • La Troisième République.
  • Conditions féminines dans une société en mutation.

La condition feminine au XIXeme siecle

Lycee Francais de Prague. Travaux de collegiens

Éducation :
Les droits entre les hommes et femmes divergent par exemple dans l’éducation. Il y a deux types des écoles : les écoles pour des garçons et des écoles pour filles. Les garçons ont une éducation meilleure. Les filles sont surtout éduquées pour les travaux ménagers, elles apprennent à s´occuper d´un nourrisson, à faire le ménage, la cuisine etc. C´est avec la naissance de la IIIème République qu’elles apprennent également à lire, à écrire et à calculer. Avant, elles étaient uniquement préparées à devenir des femmes chrétiennes, des épouses aimables ou des mères tendres. À cause de cela, avant 1870, plus de 50% de la population féminine n’est pas éduquée, contre 25% des garçons.

Travail :
À cause de cette mauvaise éducation, les femmes au XIXème siècle sont obligées de faire des travaux non qualifiés et mal payés. À cette époque, l’industrie textile s’affiche comme le premier grand secteur de l’emploi féminin. Exigeant moins de force physique, les femmes s’occupent également du moulinage de la soie ainsi que du tissage. En 1866, 70 % des femmes travaillent comme ouvrières dans le textile et elles constituent 45% de l’effectif total. L’autre partie des ouvrières est formée de couturières, lingères, dentellières, brodeuses, giletières, corsetières, etc. C’est dans la deuxième moitié du XIXème siècle que le travail des femmes commence à s’améliorer, grâce à congrès féministe international. Ce congrès s’est tenu en 1878 et il réclame la liberté du travail pour la femme, l’égalité des salaires, la journée de huit heures etc..

Mariages, divorces :

Les droits des hommes et des femmes divergent aussi concernant le mariage ou le divorce. Les hommes peuvent se marier lorsqu’ils ont 25 ans. S’ils veulent se marier plus tôt, ils doivent avoir le consentement de leur père. Les femmes ont toujours besoin du consentement de père, quelque soit leur âge. Après le mariage, les femmes doivent respecter certaines interdictions : par exemple, elles ne peuvent accomplir aucun acte juridique, elles n’ont aucun droit sur l’administration des biens communs et elles ne peuvent sans autorisation de leur mari exercer une profession.
Il y a aussi une injustice entre homme et femme si l’un d’eux trompe son époux : Si c’est l´homme qui trompe sa femme, il doit juste payer une amende. Au contraire, si c’est la femme qui trompe son mari, elle peut être emprisonnée de 3 mois jusqu’ à 2 ans !
Au XIXème siècle le divorce n’est autorisé que dans trois cas : adultère, condamnation à une peine infamante, sévices ou une injure grave.

En conclusion, le XIXème siècle est pour les femmes mauvais, car il y a de grands injustices, mais à la fin du siècle, les droits des femmes s’améliorent.

David et Marek