Thème 2: Des ressources limitées à gérer et à renouveler

  • L'énergie, l'eau: des ressources à ménager et à mieux utiliser
  • L'alimentation: comment nourrir une humanité en croissance démographique et aux besoins alimentaires accrus

Site gazier de gaz liquefie en Siberie. Le Point 2017.

La Russie produit et transporte des hydrocarbures.

Moscou, centre d’affaires international

© Photo: Flickr.com/ruscow/cc-by


Source : DP 8098 : Énergies et minerais. Des ressources sous tension (Auteur : Bernadette Mérenne-Schoumaker) La Documentation francaise.

Une station service Gazprom a Moscou. Source Moscow Times 2015.

La question de l'energie. Le cas de la Russie

Le programme de 5eme nous invite a aborder les enjeux des energies comme ressources et les enjeux que cela impliqiue.

La Russie est riche non seulement en pétrole, gaz et charbon, mais également en énergie hydraulique, en énergie géothermique (Extrême-Orient et Caucase du nord) et en énergie biomasse. En même temps, les nouvelles énergies renouvelables telles que le vent et l'énergie solaire sont également en développement, même si ces ressources ne sont pas suffisamment exploitées et utilisées.

Le site de Vankor comptabilise un total de 404 puits, pompant 60 000 tonnes de pétrole par jour. / Ramil Sitdikov/RIA Novosti

La Russie possède les plus grandes réserves de gaz naturel du monde, avec plus du double de celles de l'Iran, son dauphin. Elle est logiquement le plus grand producteur et exportateur de gaz naturel au monde.

Parmi les leaders mondiaux du gaz naturel liquéfié (GNL), Total s’appuie sur des positions solides et diversifiées sur l’ensemble de la chaîne de valeur du GNL. L’un des projets emblématiques du Groupe est Yamal LNG, situé dans le grand nord de la Russie.document Total.2013.

Moscou (awp/afp) - Les exportations de gaz russe vers l'Europe ont atteint un nouveau record en 2018 malgré les tensions diplomatiques et la volonté de l'Union européenne (UE) de réduire sa dépendance à la Russie, a indiqué vendredi le groupe russe Gazprom. 

Gazprom, qui détient le monopole des exportations par gazoducs, a vendu dans la région Europe et Turquie 201 milliards de mètres cubes de gaz sur l'année écoulée, soit environ 3,5% de plus qu'en 2017, a indiqué aux agences russes son directeur général Alexeï Miller.

 

Ces exportations représentent la plus grande partie des ventes vers l'Europe, une autre partie, ouverte à la concurrence, se réalisant par gaz naturel liquéfié.

 

La progression constante de la demande européenne pour le gaz russe est mise en avant par la Russie pour défendre ses nouveaux projets de gazoducs, via la Turquie ou la Baltique, malgré les réticences de l'Union européenne qui affirme depuis des années vouloir diversifier ses sources d'approvisionnement.

 

Gazprom, héritier du ministère du Gaz soviétique, couvre environ le tiers de la consommation européenne.

 Centre de commerce international de Moscou, Russie. Photo : Gouvernement de Moscou

La production de gaz totale du groupe, qui avait atteint il y a quelques années ses plus bas niveaux depuis la chute de l'URSS sur fond de concurrence accrue, s'est redressée de plus de 5% en 2018, à 497,6 milliards de m3, a précisé M. Miller. 

afp/rp

La Russie fait également partie des pays où l’énergie nucléaire est la plus utilisée, comme la France. Elle dispose d’une trentaine de centrales nucléaires dont la plupart sont situées sur le continent européen. Aprés l’explosion de la centrale Chernobyl en Ukraine en 1986, le gouvernement d'Union Soviétique de l'époque a abandonné l’expansion rapide de l’électricité nucléaire.qource investirenrussie.com.

 

Le petrole et le gaz, des ressources necessaires aux partenaires de la Russie.

Lors de son déplacement à Pékin à l’occasion du Forum sur la Nouvelle route de la soie, Vladimir Poutine a assuré que la Russie pourrait satisfaire la demande de plusieurs pays en pétrole, dont la Chine. Il s’est également prononcé sur les livraisons du gaz russe à ce pays.27.04.19 . Sputnik.

Vladimir Poutine a notamment assuré que son pays était en mesure de satisfaire la demande en pétrole de nombreux pays, dont la Chine.

 

«La Russie est prête à satisfaire les besoins de la Chine et de nos nombreux autres partenaires dans le monde», a-t-il déclaré en précisant que la Russie était le plus grand producteur international de pétrole.

Il a également indiqué que le pays avait les capacités d'augmenter sa production: «Nous produisons 11,5 millions de barils par jour. Et nous pouvons produire encore plus».

D u petrole et de gaz ont été découverts dans le secteur russe du plateau continental arctique.(2010).

Le super-tanker « Christophe de Margerie », dans le port gazier de Sabetta, au nord de la Russie, en mars 2017. Olesya Astakhova / REUTERS