Le decrochage scolaire

De la maternelle au baccalauréat

 

La lutte contre le décrochage scolaire
Information 
Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire
 -  

PARTAGER CET ARTICLE
 
 

Faire de la prévention dans les établissements et prendre en charge les jeunes sortis sans qualification : la lutte contre le décrochage scolaire se poursuit et s'améliore dans une action conjointe avec les partenaires de l'Éducation nationale. Ce travail porte ses fruits : si 140000 jeunes sortaient du système scolaire sans qualification en 2011, ce chiffre a été ramené à 98000 en 2016 et sera proche de 80000 avant fin 2017.

formation continue des enseignants à la prévention du décrochage scolaire 

Un vaste programme de formation a été lancé en 2016 afin de mobiliser, autour de l’objectif de la prévention, l’ensemble des personnels intervenant dans la lutte contre le décrochage scolaire (enseignants, corps d’inspection, chefs d’établissement, responsables des réseaux "Formation qualification emploi" et "référents décrochage scolaire" en établissement).

La formation vise à sensibiliser les professeurs aux signes précurseurs du décrochage (absentéisme, évolution soudaine du comportement, baisse des résultats scolaires, etc.) ainsi qu’à l’importance du travail collaboratif en équipe éducative et de la relation avec les parents.

La création du corps des psychologues de l’éducation nationale

Elle renforce le rôle et les missions de ces personnels en complément de celui des enseignants pour prévenir les ruptures scolaires et prendre en charge les jeunes sortis sans qualification.

Les alliances éducatives

Les "alliances éducatives" expérimentées dans plusieurs académies sont étendues depuis la rentrée scolaire 2016. Elles coordonnent, dans une démarche coopérative impliquant fortement les parents, les interventions des différents professionnels de la sphère éducative et des partenaires extérieurs autour du jeune en risque ou en situation de décrochage.

Des parents mieux associés à la scolarité de leurs enfants avec "La mallette des parents"

Instaurer et faire vivre la co-éducation, c'est permettre aux parents d’élèves d’être aux côtés des enseignants, en rassurant et dialoguant lors de moments d’échanges privilégiés, afin qu’aucun n'hésite à franchir les portes de l’École.

À l’origine destinée aux classes de 6e, puis étendue au CP, la mallette des parents, dans son format d’origine, propose aux écoles et aux établissements des outils pratiques et des supports pour aider les équipes dans l’organisation de débats avec les parents sur des thématiques liées à la scolarité de leur enfant (apprentissage de la lecture pour la mallette CP par exemple).     

Dans le cadre de la généralisation du dispositif, 30 000 mallettes CP et 10 000 mallettes 6e ont été diffusées dans les écoles et les établissements de janvier à avril 2016. 
Un site dédié - mallettedesparents.onisep.fr - a été mis en ligne le 6 septembre 2016. Il propose en accès libre les ressources des deux premières mallettes ainsi que de nouvelles ressources concernant notamment le lycée et l’orientation.

La Semaine de la persévérance scolaire

Désormais déployée dans toutes les académies, la Semaine de la persévérance scolaire met en lumière tout ce qui est fait pendant l’année, qui produit des résultats. Elle a vocation à être le point d’orgue de toutes les actions et efforts des équipes sur l’année.

Cette semaine permet des échanges renforcés entre toutes les personnes qui sont en lien avec les jeunes et qui peuvent avoir un impact sur leur motivation et leur intérêt pour l’École. Elle est une occasion de valoriser les jeunes, de les encourager, de les féliciter pour leurs efforts, de les écouter quant à leurs motivations et leurs aspirations. 

La Semaine de la persévérance scolaire rassemble tous les membres de la communauté pédagogique et éducative ainsi que les parents, les partenaires externes (collectivités, associations, etc.) et bien sûr les jeunes.

Mieux accompagner les jeunes dans leur orientation et la découverte des métiers et des formations au collège et au lycée

Le parcours Avenir est proposé depuis la rentrée 2015 à chaque élève dès la classe de 6e et jusqu'en classe de terminale pour l’aider à élaborer son projet d'orientation scolaire et professionnelle et éclairer ses choix d'orientation. Il lui permet de se familiariser progressivement avec le monde économique et professionnel, de développer l'esprit d'initiative et la compétence à entreprendre.

En lycée professionnel de nouvelles mesures sont entrées en vigueur à la rentrée 2016 pour la seconde professionnelle et les premières années de CAP :

  • les journées d'accueil et d'intégration
  • les jumelages entre les collèges d'une part et les lycées professionnels et CFA d'autre part
  • la période de consolidation de l'orientation des élèves
  • la semaine pour préparer l'arrivée en milieu professionnel des élèves
Aménager le parcours des élèves en risque de décrochage scolaire : dispositif de parcours aménagé de la formation initiale

Le dispositif Parcours aménagé de formation initiale, expérimenté pendant l’année scolaire 2015-2016, est généralisé dans les académies à partir de la rentrée. Proposé à des jeunes de 15 à 19 ans, il leur permet de disposer d’un temps de respiration et de prendre du recul à travers un parcours aménagé combinant des temps de formation et des activités extrascolaires : stage en entreprise, service civique, etc.