Victor SCHOELCHER, un combat pour l'abolition de l'esclavage

19. Déc., 2015

Qui est Victor SCHOELCHER?

"L'esclavage étant un état de violence, il est impossible qu'il ne comporte pas d'affreuses violences", Victor SCHOELCHER, 1844.

La rébellion des esclaves de la colonie Française de St-Domingue en 1791 ouvre le siècle des abolitions. L'esclavage est supprimé par la Convention en 1794, et rétabli par Bonaparte en 1802;
La liberté est ensuite proclamée dans les colonies anglaises (1833), françaises et danoises (1848), hollandaises (1863), aux Etats-Unis (1863-1865), à Porto-Rico (1873), à Cuba ((1880-1886) et au Brésil (1888).
Elle est, partout, accompagnée de réglementations du travail contraignantes, d'un étroit contrôle social et d'appes à une main d'oeuvre extérieure peu payée.

Victor Schoelcher a été rendu célèbre par sa lutte contre l'esclavage (1804-1893).

Il ramène de son second périple aux Caraïbes, en 1840-1841, quantité d’objets de la vie quotidienne obtenus en Guadeloupe, en Martinique, à Antigua, dans les îles Vierges danoises, à Puerto Rico et en Haïti. Il en fait don dans les années 1880 au musée d’ethnographie du Trocadéro à Paris. Ainsi peuvent notamment être conservés une collection de fers, entraves d’esclaves, serrures de cases d’esclaves, un fouet de commandeur et un « couteau de nègre marron » de la Guadeloupe.
(nb: le marronnage était la fuite des esclaves captifs vers les collines où ils espéraient retrouver une vie libre)
Il s'est investi dans d'autres causes comme l'abolition de la peine de mort, le suffrage universel, le droit des femmes et des enfants, l'école pour tous, l'enseignement artistique, la colonisation par le bulletin de vote ou l'accès à l'éducation.

Victor Schoelcher, député de Guadeloupe,sous la IInde République par DECAISNE (1832), musée de Fessenheim.

Proclamation de l'abolition de l'esclavage le 20 Décembre 1848, à La Réunion, par Alphonse GARREAU, Musée du Quai Branly, RMN, Réunion des Musées Nationaux, Jean Gilles Berizzi.